L'équipe

La méthode Maia permet de développer un processus d’intégration des soins et des aides participant au maintien à domicile des personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie.

Une équipe dédiée :

Florence Visine pilote du dispositif Maia 82 Est
Audrey Brouillet pilote du dispositif Maia 82 Ouest
Christine Queudot gestionnaire de cas
Cindy Segueni gestionnaire de cas
Jean-Paul Miller gestionnaire de cas
Damien Lemouzy gestionnaire de cas
Helga Heurtin gestionnaire de cas
Nathalie Lafarge assistante technique et administrative

DSC 0002

 

Les bureaux du Service de gestion de cas Maia 82 Est sont situés au :

18 rue du Chanoine Belloc - 82000 Montauban
05 63 66 49 10 - accueil@maia82.fr

Les bureaux du Service de gestion de cas Maia 82 Ouest sont situés au :

52 avenue Jean Jaurès - 82200 Moissac
05 63 04 98 17 - accueil@maia82.fr

La Pilote : rôle et missions

La pilote impulse et facilite l'intégration des services sur le territoire de la Maia :

  • elle fait circuler les informations facilitant la coordination des professionnels et leur travail quotidien
  • elle anime les réunions de concertation au cours desquelles elle fait le lien entre les données émanant des  professionnels, et les décisions prises par les décideurs et les financeurs. Ces instances assurent ainsi un rôle de veille, visant  à maintenir ou améliorer l'adéquation entre le système de soins  (au sens de prendre soin d’une personne) et  les besoins de la population.

Parallèlement la pilote anime et accompagne l'équipe de gestionnaires de cas.

Profil de poste du pilote Maia 
(Annexe III du Bulletin Officiel Santé - Protection Sociale - Solidarité n°2011/10 du 15 novembre 2011).

Les Gestionnaires de cas : rôle et missions

Le gestionnaire de cas accompagne des personnes âgées en perte d’autonomie  souhaitant  continuer  à  vivre chez elles, mais pour lesquelles la situation est rendue complexe par un cumul de difficultés : d’ordre médical, familial, financier, environnemental,…

Ces personnes réclament généralement autour d’elles la présence de nombreux professionnels : un médecin traitant, des soignants et aides à domicile, des professionnels qui contribuent à restaurer et préserver leur autonomie, … Elles sollicitent également énormément leur entourage au risque de provoquer épuisement, lassitude voire incompréhension.

Parfois au contraire, le maintien à domicile  devient caduc par le manque d’interventions adaptées, par l’absence de proches aidants, par un comportement opposant de la personne elle-même qui met en échec les solutions qui lui sont proposées…

Le gestionnaire de cas établit avec la personne une relation de confiance, il écoute, observe et analyse attentivement afin de mieux comprendre son mode de fonctionnement et   la dynamique  familiale.

Après avoir analysé la situation dans toutes ses dimensions puis  identifié les besoins et attentes,  il facilite l'émergence d’un projet de vie  et propose la planification de services et prestations adaptés.
En accord avec les bénéficiaires, ce type d’accompagnement s'appuie à la fois sur l'expertise des professionnels déjà en place et sur leur bonne connaissance des situations.

Ceux-ci  sollicitent le gestionnaire de cas afin qu’il apporte des compétences complémentaires, que la personne bénéficie de sa grande disponibilité, aussi longtemps que nécessaire, là où elle se trouve : à son domicile, lorsqu’elle est hospitalisée pour une courte durée, lorsqu’elle est hébergée de façon temporaire dans un établissement,…

Profil de poste gestionnaire de cas (Arrêté du 16 novembre 2012 fixant les compétences du gestionnaire de cas).

Arrêté du 16 novembre 2012 [PDF - 178 Ko] modifiant l'arrêté du 8 novembre 2012 fixant les référentiels d'activités et de compétences pour exercer le rôle et les missions du gestionnaire de cas dans les Maia.

Les gestionnaires de cas de la Maia du Tarn et Garonne : profil professionnel  

Une gestionnaire de cas a été recrutée en novembre 2012, la deuxième en octobre 2013, le troisième en octobre 2014, le quatrième en juillet 2015 et la cinquième en janvier 2018. Leur formation initiale et leur parcours professionnel enrichissent l’équipe d’un regard pluridisciplinaire : infirmière coordonnatrice pour la première, coordinatrice d’un CLIC de niveau 3 pour la deuxième, psychologue pour le troisième, assistant de service social pour le quatrième et ergothérapeuthe pour la cinquième.

Ils ont obtenu un Diplôme Inter Universitaire de Gestionnaire de cas (la première a été formée à l'Université de Marseille, la deuxième et le quatrième à Bordeaux et le troisième à Rennes).